Grande Tournée Francophone 2017 en Pologne - 13 au 31 mars

La Grande Tournée Francophone 2017 a réuni environ 6000 spectateurs de toute la Pologne au spectacle "La Grève des Becs". Ce spectacle francophone sur-titré en langue polonaise a été présenté dans 15 villes et joué 19 fois du 13 au 31 mars 2017. Evénement théâtral majeur du mois de la francophonie en Pologne, la Grande Tournée Francophone 2017, organisé par Drameducation - Centre International de Théâtre Francophone en Pologne a pour mission:

  • la découverte du théâtre contemporain francophone auprès de la jeunesse polonaise
  • l'apprentissage de la langue française par le théâtre
  • la rencontre humaine entre les artistes francophones et les jeunes
  • la diffusion des valeurs de la francophonie qui sont l'ouverture au monde, le respect de la diversité culturelle et la paix

 

Drameducation offre gratuitement les livres de la pièce "La Grève des becs" à la fin de chaque représentation. Nous avons offert plus de 2000 livres aux jeunes, en langue française et en langue polonaise. Ces  livres sont un beau cadeau à la jeunesse qui garderont en souvenir le spectacle et le débat chaleureux avec les artistes. Ces livres sont directement dédicacés par les artistes du spectacle.

Szczecin, Gdańsk, Varsovie, Białystock, Lublin, Cracovie, Tarnów, Bielsko-Biała, Zabrze, Katowice, Lódż, Kutno, Wrocław, Zielona Góra, Poznań

L'équipe de La Grande Tournée Francophone 2017 est composée de Jan Nowak (directeur de Drameducation), Camille Rebetez (l'auteur de la pièce "La Grève des Becs"), de Viktor Troyan (technicien de Drameducation), des comédiens Manon Drugmant, Caroline Tellier et Olivier Tilmant (étudiants au Conservatoire Arts2 de Mons en Belgique), de Wojtek Więckowski (guitariste) et de moi-même (metteure en scène et directrice artistique de Drameducation).

1ère représentation de "La Grève des Becs" à Szczecin. C'est la première fois que nous présentons un spectacle dans cette ville. Nous avons accueilli 140 adolescents.  La réaction des jeunes était très positive. J'en suis très heureuse. Nous reviendrons certainement  l'année prochaine avec un nouveau spectacle.

Quelques détails techniques restent toutefois à régler. Le volume du son de la guitare électrique couvre de temps en temps les voix des acteurs.

Dédicaces à Szczecin
Dédicaces à Szczecin

Drameducation - Centre International de Théâtre Francophone en Pologne propose au jeune public la pièce "La grève des Becs" en format livre en langue française + en langue polonaise. L'objectif étant d'encourager les jeunes à s'intéresser à la littérature et à lire du théâtre.

Les livres en français nous ont été chaleureusement envoyés par l'édition Passage(s) Jeunesse - Libres courts au Tarmac. La pièce en polonais (Strajk Bużaków) vient de notre maison édition DramEdition.

Le public était très chaud ce jour-là à Gdańsk!

Malgré un incident avec l'écran des sur-titres qui est "tombé" sur les comédiens en plein spectacle, il y a eu un excellent retour du public. Bravo aux comédiens qui ont su gérer avec sang froid ce petit accident.

3ème jour de la tournée à Białystok. La route de Szczecin à Gdańsk puis de Gdańsk à Białystok furent très longues (de 4 à 5 heures de route) et très fatigantes. Les traversées de forêts furent assez difficiles à causes de nombreux travaux sur la route.

Découverte de la salle à Białystock
Découverte de la salle à Białystock

La 1ère fois que la Drameducation rencontre le public de Białystock. "La Grève des Becs" est un succès fou. 

Nous jouons 2 fois à la suite à Varsovie (10h30 et 13h30). Les deux représentations étaient excellentes. Un grand bravo aux étudiants/comédiens qui ont su tenir jusqu'au bout.

Les questions du public lors des rencontres sont toujours très pertinentes.

- pour l'auteur :"d'où vient l'idée du thème de la pièce?", "Pensez-vous que les enfants peuvent faire la révolution dans la vrai vie, n'est-ce pas une utopie?", "Pourquoi ce choix d'enfants qui se révoltent, et non des adolescents?"

- pour les comédiens : "Est-il difficile d'interpréter des personnages d'enfants?", "Le thème de la pièce vous touche-t-il?", "Ressentez-vous du plaisir à jouer dans ce spectacle?", "le changement de personnage sur scène est difficile à accomplir?", "Comment trouvez-vous la Pologne? Aimez-vous ce pays?", "Aimez-vous les plats polonais?"

- pour le musicien : "La musique que vous interprétez est-elle votre composition?", "Comment avez-vous fait le choix de votre musique?", "Comment s'est déroulée votre création musicale en répétition?", "Vous êtes polonais, pourquoi participez-vous à un spectacle francophone, d'où vient ce choix?

- pour la metteure en scène : "Qu'est-ce qui vous a inspiré à faire ce spectacle?", "Pourquoi avez-vous choisi de mettre en scène ce texte-çi?", "Pourquoi présentez-vous ce spectacle en Pologne?", "Pourquoi avoir choisi le rock comme musique principale du spectacle et pourquoi un musicien en live?", "Quelle message vouliez-vous faire passer à travers le rock?", "Quelles difficultés avez-vous rencontré lors des répétitions?", "Mettre en scène ce spectacle a-t-il été difficile?"

A Lublin, c'est la dernière représentation de la 1ère semaine de la Grande Tournée. Les émotions, le rythme que nous avons dû apprivoiser et les longs voyages se sont fait ressentir. Malgré tout, nous avons réussi à présenter proprement le spectacle.

Cette 1ère semaine a été d'une richesse incroyable. La diversité des publics ainsi que leurs réactions qui diffèrent d'une ville à l'autre, les découvertes de nombreuses salles qui ont poussé les comédiens à s'acclimater sans arrêt. Chaque journée est une nouvelle aventure. Nous avons le weekend pour nous reposer.

 

Les deux semaines suivantes de tournée ont été un succès foudroyant. "La grève des becs" de C. Rebetez, spectacle que j'ai voulu à tout pris interactif a été très bien été accueilli par les jeunes. J'ai vu leurs émotions, leurs yeux mouillants et leurs excitations lors des dédicaces avec les artistes.

 

J'ai été troublé et émue à Wroclaw quand la foule de jeunes s'est jeté sur le carton de livres pour en récupérer un à tout pris. J'ai été amoureuse du public à Gdańsk quand les jeunes ont criés alerte aux comédiens jouant sur scène lorsque l'écran leur tombait dessus et j'ai été touché par leur accompagnement chaleureux jusqu'au bout du spectacle.

J'ai été troublé par les questions si pertinentes et intelligentes sur l'engagement du spectacle. J'ai beaucoup d'espoir en la jeunesse et en l'avenir.

 

Je remercie tous les professeurs qui se sont mobilisés massivement pour assister au spectacle. Je les remercie de leur ouverture d'esprit et de l'amour qu'ils portent aux les jeunes et à la langue française.

 

Je voudrais remercier Sylvie Landuyt de l'Ecole Arts2 de Mons en Belgique pour sa confiance et sa gentillesse. Tous les partenaires de la Grande Tournée Francophone 2017 pour leur soutien. Je voudrais notamment citer Jolanda Herradi de la SSA, Pro-Helvetia, Martin Michelet de l'Ambassade de Suisse à Varsovie, Franck Pezza de Wallonie-Bruxelles International à Varsovie.

Un grand merci particulier à Hélène Zaleski de la Fondation Zigmunt Zaleski. Merci aussi à la Fondation Jan Michalski.

Merci à la maison d'édition Nowela pour ce beau partenariat et à l'Institut Français de Varsovie.

 

Et enfin, surtout, merci Jan. Pour ta grande patience, ta chaleur et ton professionnalisme. Tu en as mangé des kilomètres au volant du camion! Tu es un parfait conducteur, traducteur, directeur et producteur. Le projet de Drameducation, nous le vivons ensemble depuis si tant d'année, nous sommes si unis. 

Découvrez l'album photo de La Grande Tournée Francophone 2017

Écrire commentaire

Commentaires : 0